Tracé Vert A104, les zones d'habitations et les équipements publics d'ORGEVAL qui seraient sinistrés.

La ville d'Orgeval en images.

 

Le comité de ville COPRA184 d'Orgeval, s'occupe également de la défense des riverains de la ville de Villennes-sur-Seine. La ville de Villennes -sur-Seine aux abords de la A13, en images.

 

 

Tout le long de l'axe, constitué par l'A13, l'A10 et la N13, mais également dans le réseau local, les niveaux sonores et la pollution générée par les gaz d'échappement des voitures et des camions seraient en très  forte augmentation.

Il n'existe pas de solution pour réduire ces nuisances crées par l'échangeur.

Sur la ville d'Orgeval, ces nuisances impacteraient : la « Clémenterie », la Zone commerciale (polluants véhiculés par la climatisation), le quartier du «Picquenard » (la crèche, la nouvelle école et les habitations), le quartier de la « Chapelle » et de « Béthemont »

L'augmentation du niveau de pollution chimique lié à l'accroissement de la circulation sur la A13 et le réseau local, serait des plus néfastes sur les cultures de la « bande verte ».

Sur la ville de Villennes-sur-Seine, ces nuisances impacteraient la résidence de retraite médicalisée de la Rose des Vents, les quartiers d'habitations collectives ou individuelles situés à côté du terrain de golf, de la Croisée des Chemins, de l'Allée des Rosiers, de l'Avenue du Bois des Falaises.Outre la pollution visuelle  qu'il subiraient par la présence d'un double viaduc situé au dessus de leur tête, les habitants des immeubles de standing de la rue des Migneaux seraient directement impactés par les rejets de la pollution chimique et du bruit en provenance de cet ouvrage de la A104.