Tracé Vert A104, les zones d'habitations et les équipements publics d'ANDRESY qui seraient sinistrés.

La ville d'Andrésy en images.

 

Si le tracé autoroutier A104 dit "tracé vert" retenu par le ministre des Transports, de l'Equipement, du Tourisme et de la Mer, monsieur Dominique Perben en date du 24 octobre 2006 ne traverse plus la ville d'Andrésy, il reste cependant très présent sur une limite communale avec la ville de Carrières-sous-Poissy.

Le tracé "vert" aurait indirectement des répercussions environnementales très importantes sur la ville d'Andrésy; Les pollutions phoniques et gazeuses se répandraient sur toute la ville et plus particulièrement sur le collège Saint Exupéry, le nouveau complexe sportif des Cardinettes situé tout au plus à 400 mètres du tracé "vert", le groupe scolaire de Denouval, l'école maternelle des Marottes.

Ces pollutions atteindraient des quartiers tout entiers d'habitations individuelles et collectives comme le quartier des Marottes, les hauts de Denouval, Denouval.

Le bord de Seine serait également lourdement impacté par les effets nuisibles de la pollution sur la bio-diversité.

L'A104 passerait à proximité d'Andrésy sans apporter un quelconque service aux habitants et aux entreprises. Le contournement de la ville est bien assuré par le CD55 en rocade, qui assure la liaison avec les villes avoisinantes.

Pourquoi les Andrésiens devraient-ils payer le prix de telles nuisances pour une infrastructure principalement destinée au trafic national et international ? Cette situation serait inacceptable.