Ensemble, empêchons l'irréversible !

 

CO.P.R.A.184 Cahier d'acteurs 2006 / Débat public Mars - Juillet  2006

 


Conflans Sainte Honorine  (78700)

33.200 habitants

Maire : Philippe Esnol

 

Des tracés en zone urbaine, à rejeter :

 

Conflans Ste Honorine est une commune essentiellement pavillonnaire.

Le tracé rouge de l'A104 touche l'ensemble des quartiers Nord de notre commune limitrophe avec Eragny sur Oise. Sur une zone de 500 m autour de son axe se trouvent les quartiers de Chennevières ( 2.800 h ), des Grandes Terres, Limousines, du Plan (2.200 h ), des Roches (2.200 h ), du Renouveau ( 1.080 h ), Carnot et Boutries ( 1.900 h ), soit le tiers de la population. Aux logements touchés de plein fouet s'ajoutent les équipements publics : écoles maternelles et primaires , le centre aéré des Grandes Terres, le CES du Bois d'aulne, le lycée professionnel Simone Weill, ainsi que les équipements sportifs du Stade Claude Fichot.

Le tracé noir ( RN184 ) est une ineptie. Là aussi nous trouvons 7 écoles, 2 gymnases, un centre de loisirs, la plaine de jeux Léonard Laroche, un centre aquatique.

Le tracé vert, qui cumule les nuisances des tracés précédents, est donc doublement rejeté.

Quant au tracé bleu, il interfère avec une partie de Chennevières, touche les quartiers des Hautes Rayes et de Gaillon, limitrophes de la commune d'Herblay.

 

La santé d'abord :

 

Les tracés transformeraient des espaces calmes et de détente en zones bruyantes et polluées. Le bruit serait aux limites autorisées pour une autoroute ( 55dB la nuit, 60 dB le jour ). Tous les rapports montrent une relation directe entre pollution routière et maladies-décès. Les personnes les plus vulnérables sont les enfants et les personnes âgées. Voudraient-on rendre malades tous les enfants fréquentant les écoles de la commune ?

Le tracé rouge a une entrée de tunnel à la limite des communes d'Herblay, d'Eragny et de Conflans. Il est indiqué dans le dossier annexe Qualité de l'air, que « la qualité de l'air est détériorée en des points précis ( têtes de tunnel ) ; le choix de l'un de ces scénarios nécessiterait plusieurs extractions efficaces des polluants émis à l'intérieur du tunnel ». Efficace pour les gaz, mais en est-il de même pour la population ?

 

Conclusion :

 

Au sommet de la Terre, le Président de la République, M. Jacques Chirac, affirma :

«  Nous sommes la première génération consciente des menaces qui pèsent sur notre planète. La première. Et nous sommes aussi probablement la dernière en mesure d'empêcher l'irréversible ». Alors,  ensemble empêchons l'irréversible ! Non à l'A104 en zones urbanisées.

Pour contacter le président du comité de ville CO.P.R.A.184 de Conflans-Sainte-Honorine, veuillez consulter l'article « L'équipe »