CPDP

Les réunions thématiques auraient du être un lieu de réflexion approfondie entre interlocuteurs responsables et décidés à valoriser au maximum les possibilités offertes par le débat public. Le CO.P.R.A malgré son manque de moyens et de technicité à fait un gros travail afin d'être à même d'y apporter sa contribution.

Chaque fois qu'une réunion publique s'est tenue dans une ville où il existait un comité, le président local du COPRA est intervenu pour expliquer aux autorités quels étaient les impacts catastrophique pour leur concitoyens des différents tracés étudiés .

Durant plus de 4 mois, des milliers de participants sont venu exprimer, le plus souvent, leur opposition à l'idée d’un tracé autoroutier en plein tissu urbain. Prolonger de 22 km une autoroute qui viendrai se fracasser sur l'A13 déjà fortement saturée aux heures de pointe est une hérésie pour beaucoup. Notamment les riverains de cette potentielle autoroute qui traverserai jusqu'a 12 communes du Val d'Oise et des Yvelines.