Le CO.P.R.A. 184

La période estivale est souvent propice à la conduite de réflexions par les autorités, alors que nous sommes occupés à nous refaire une santé. Ces réflexions conduisent à des décisions que nous apprenons à la rentrée, décisions qui ne sont pas toujours de nature à satisfaire le citoyen.

Aussi nous a -t-il paru nécessaire au COPRA 184, de redoubler de vigilance par rapport au projet de prolongement de la Francilienne A104 et de son "Tracé Vert" en renforçant notre action au mois de juin 2010, de différentes manières :

 

Le comité CO.P.R.A. 184 de Carrières sous Poissy organise une randonnée-découverte de deux lieux remarquables de la commune qui seraient impactés par l'A104.

Pour cela réservez dès à présent, dans votre agenda, la date du samedi 12 juin prochain et venez nombreux  pique-niquer sur place.

Lire les détails sur le fichier joint.

Christiane PARAVY,

Présidente du CO.P.R.A. 184

Carrières sous Poissy, le 07 Février 2010

Réf. : Prolongement de la Francilienne, entre Poissy-Orgeval et Méry sur Oise

Objet : ELECTIONS REGIONALES, Ile de france - mars 2010

 

Madame,  Monsieur

L'autoroute A 104, projet initialement dénommé A 88, porté sur les cartes Michelin dans les années 1950 comme simple desserte entre l'autoroute A13 - Autoroute de Normandie- et CERGY, a changé d'appellation en 1991 pour devenir A 184, voie de 22 kilomètres à grande circulation.

Les prévisions de circulation étaient alors de 120.000 véhicules dont 20.000 camions par jour.

Le gouvernement s'est engagé, lors de la clôture du Grenelle de l'Environnement, à donner la priorité absolue aux modes de transports alternatifs à la route et à incarner en la matière, une véritable politique «de rupture» et «d'adhésion» qui valorise «le courage de décider autrement»...

Avant Noël, le maire a fait distribuer dans tout Conflans une lettre dans laquelle il justifiait, dorénavant, son accord pour la réalisation du prolongement de l'A104. Le CO.P.R.A. a souhaité laisser passer les fêtes mais tient à répondre, point par point, à ce courrier lénifiant et démobilisateur.

1. Pourquoi accepter aujourd'hui ce qui était inacceptable hier ?

Monsieur le Maire,

Nous prenons connaissance depuis quelque temps, avec stupéfaction, de vos prises de position répétées pour la réalisation aussi vite que possible, de l'autoroute A104 à travers le tracé vert retenu, en 2006, par Monsieur Dominique PERBEN.

Comme vous le savez, ce tracé n'est pas acceptable car il touche toujours de plein fouet les  populations de Pierrelaye, Herblay, Eragny, Conflans Sainte Honorine, Achères, Carrières sous Poissy, Poissy et Orgeval.

Le 18 février 2009 : une délégation du COPRA composée de cinq personnes rencontre le maire de Carrières sous Poissy, Monsieur Eddie Aït, en mairie, afin de faire le point sur le dossier A104.

Le 23 mars 2009 : se tient la première réunion du premier « comité de suivi sur le prolongement de la Francilienne », comité prévu par décision ministérielle du 24 octobre 2006, suite au Débat public. Cette réunion a lieu sous la présidence du Préfet de la Région Ile de France, Monsieur Daniel Canepa.

Le vendredi 11 janvier 2008 : une délégation du COPRA (accompagnée d'autres associations : « A12 non merci », « Jade », « Sauvons les Yvelines », « Union des Amis du Parc ») est reçue  à la Préfecture de Versailles par  le Préfet, Monsieur Christian GAILLARD de LAVERNEE.

Pages