Le CO.P.R.A. 184

Janvier-Février 1995 : Le Préfet Claude ERIGNAC remet son rapport au Ministre de l'Équipement Bernard BOSSON début 1995, et ce dernier fait connaître le 15 Février 1995 sa position en faveur d'une autoroute concédée à péage, dont le tracé reste à choisir dans le fuseau Sud-Est. Le COPRA184 est fortement déçu par cette annonce et par le refus du Premier Ministre de recevoir la délégation du COPRA184, et décide de représailles contre le 'candidat' Edouard BALLADUR et son comité de soutien à l'élection présidentielle.

Les principes de concertation énoncés dans la circulaire ministérielle dite 'circulaire Bianco' du 15 Décembre 1992 sont mis en œuvre par le Préfet des Yvelines Claude ERIGNAC, nommé Préfet Coordonnateur par Bernard BOSSON, Ministre de l'Équipement. Une Commission de Suivi est désignée pour superviser la qualité et la transparence du débat.

Les 4, 13, 15, et 22 Janvier 1993, le COPRA184 organise des réunions publiques d'information à Conflans-Sainte-Honorine, Poissy, Andrésy, et Pierrelaye, devant des populations très en colère contre le projet.

En Janvier 1993, face à la levée de boucliers des élus locaux, le Préfet de Région Christian SAUTTER demande au gouvernement de suspendre tous les grands projets d'infrastructures autoroutières de la Région Parisienne prévus dans le cadre de la révision du Schéma Directeur.

La mobilisation à l'appel du COPRA184 est à la hauteur de l'enjeu pour les populations concernées :

Le 7 Avril 1992 : nouveau meeting avec de nombreuses délégations d'élus locaux et nationaux,

Le 6 Mai 1992 : défilé de 4.000 personnes dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine,

Editorial : En 1989, le Livre Blanc Gouvernemental d'Aménagement de la Région Parisienne prévoit l'inscription en urgence du bouclage de la A86 et de la Francilienne. Il est facile pour des hauts fonctionnaires de vendre aux politiques, sur une carte, sous les ors de la République, le tracé idéal, le plus court, et le moins cher. Et peu importe que les habitants soient sinistrés, « on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs » .

Chronologie du COPRA184
1989 - 2009

Suite à l'Assemblée Générale Ordinaire du CO.P.R.A.184, qui s'est déroulée dans une salle comble, à l'Espace Louis Armand, à Carrières sous Poissy, le jeudi 26 novembre 2009, vous trouverez, ci-dessous :  

  • Quelques photos.
  • La "Motion d'action du CO.P.R.A.184" votée ce soir là.
  • L'article de la Gazette du Val d'Oise du mercredi 02 décembre 2009.
  • L'article du Parisien du jeudi 26 décembre 2009.

Suite à l'Assemblée Générale Ordinaire du CO.P.R.A.184, qui s'est déroulée dans une salle comble, à l'Espace Louis Armand, à Carrières sous Poissy, le jeudi 26 novembre 2009, vous trouverez, ci-dessous :

  • Quelques photos.
  • La "Motion d'action du CO.P.R.A.184" votée ce soir là.
  • L'article de la Gazette du Val d'Oise du mercredi 02 décembre 2009.
  • L'article du Parisien du jeudi 26 décembre 2009.

Les réunions thématiques auraient du être un lieu de réflexion approfondie entre interlocuteurs responsables et décidés à valoriser au maximum les possibilités offertes par le débat public. Le CO.P.R.A malgré son manque de moyens et de technicité à fait un gros travail afin d'être à même d'y apporter sa contribution.

Chaque fois qu'une réunion publique s'est tenue dans une ville où il existait un comité, le président local du COPRA est intervenu pour expliquer aux autorités quels étaient les impacts catastrophique pour leur concitoyens des différents tracés étudiés .

Pages