Poker menteur sur l'A104

Rubriques: 

 

Le feuilleton du projet de prolongement de l'A 104 entre Méry sur Oise et Orgeval rebondit : « A 104: ça bloque côté finances... » titre la Gazette du Val d'Oise du 11 janvier 2012.

La Gazette du Val d'Oise du mercredi 11 janvier 2012

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Cet article évoque un courrier du ministre des Transports, Thierry Mariani, au sénateur maire de Conflans Sainte Honorine, Philippe Esnol, avouant que « la question du financement reste posée » : l'Etat n'a pas les moyens de financer cette infrastructure dont le coût est estimé à 3 milliards d'€.

 

Ce courrier interrompt un « silence radio » de l'Etat observé depuis juillet 2011 alors que « la vie continue » dans les territoires concernés

-          prises de position quasiment unanime (élus, associations, collectifs) contre un phasage limitant le tracé dans un 1er temps au « port Seine Métropole » (port multimodal d'Achères), en phase d'études avant un débat public prévu au 1er semestre 2013

-          lancement de l'enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) sur le RD 30, RD 190 et le pont d'Achères (un pont et 6 km de voies départementales en 2x2 voies entre Achères et le pont de Triel) : le dossier soumis par le conseil général des Yvelines subit les incertitudes de l'A 104 et offre un brouillard absolu sur les flux de circulation dans la zone concernée et à proximité immédiate, car comment empêcher le piège d'une circulation autoroutière sur des voies départementales élargies ?

 

Les incertitudes renforcent le poids des rumeurs les plus fantaisistes sur le dossier A 104 où chaque prise de position est sous pesée : info ou intox ? le chat et la souris ?  Assurément un véritable poker menteur qui rend toute décision incertaine dans son contenu et son échéance.

La non décision de l'Etat (reconnaissance de son impuissance) est déjà une décision : ce dossier n'est ni fait, ni à faire et ne se fera donc pas. C'est le sens du combat du CO.P.R.A. 184 depuis 21 ans.