L'Assemblée Générale Ordinaire 2017 du CO.P.R.A. 184 fait réagir les Élus

Rubriques: 

Vendredi 24 novembre 2017, l'Assemblée Générale Ordinaire du CO.P.R.A. 184 se tenait à Orgeval.

Nous publierons prochainement un résumé de cette AGO mais nous souhaitons tout d'abord informer nos visiteurs de deux réactions importantes.

La veille de l'AGO, une très bonne nouvelle.

Monsieur Laurent Brosse, Maire de Conflans-Sainte-Honorine publiait un communiqué de presse ayant pour titre :

"Laurent Brosse et les élus de la majorité municipale de Conflans demandent au gouvernement le retrait du projet de l’autoroute urbaine A104"

Nous vous invitons à prendre connaissance de ce communiqué ajouté en fichier attaché à cette publication.

Le Maire et les Élus de la majorité municipale de Conflans-Sainte-Honorine refusent l'A104 qui serait l'assurance de la création du Port-Seine-Métropole Est.

Rappelons que le Port Seine Métropole dans la plaine d'Achères est divisé en deux projets :

Le Port-Seine-Métropole Ouest (PSMO) qui s'étend schématiquement de la Ligne A du RER aux écluses d'Andrésy et pour lequel Ports de Paris a toujours dit que l'A104 n'était pas nécessaire.

Le Port-Seine-Métropole Est qui serait situé face au "Vieux Conflans" et pour lequel Ports de Paris a toujours dit que la création de l'A104 était une condition nécessaire à sa réalisation. 

Rappelons que le CO.P.R.A. 184 n'est pas opposé à PSMO mais que nous avons fait part de notre total désaccord avec le projet PSME.

Laurent Brosse présent à l'AGO a pris la parole pour commenter ce communiqué de presse. Nous estimons que cette prise de position est de la plus haute importance car elle va tout à fait dans le sens de l'action que nous menons avec nos adhérents et sympathisants pour protéger les populations qui seraient sinistrées par ce projet d'autoroute A104 en zones urbanisées.

Le jour de l'AGO, il y avait cependant une ombre au tableau !

Nous apprenions la publication d'un communiqué de presse de Monsieur Karl Olive, Maire de Poissy, en date du 24 novembre, jour de notre AGO, titrant : « J’appelle nos élus à se bouger. Nos conditions de circulation sont catastrophiques ! »

Nous vous invitons à prendre connaissance de ce communiqué ajouté en fichier attaché à cette publication.

Si nous pouvons partager cette vision de la situation, il en est tout autrement lorsque nous lisons la première phrase de ce communiqué :

« Je ne fais pas de l’A104 un combat dogmatique qui repose sur des postures idéologiques depuis des dizaines d’années ».

Tiens-donc, ce ne serait pas une attaque en règle contre les populations, contre le CO.P.R.A. 184, ses adhérents et sympathisants, qui refusent le projet A104 en zones urbanisées  ?

Nous nous devions de répondre, c'est ce que nous faisons en publiant ce communiqué de presse du 1er décembre 2017, en réponse à celui du Maire de Poissy.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Réponse du CO.P.R.A. 184 au communiqué de presse du 24/11/2017 de Monsieur Karl OLIVE, Maire de Poissy, au sujet du PROJET A104. 

Monsieur Karl OLIVE est agacé et le montre par des formules agressives telles que : « Je ne fais pas de l’A104 un combat dogmatique qui repose sur des postures idéologiques depuis des dizaines d’années ». Quel mépris pour les victimes potentielles du dit projet ! 

Le monde change, l’environnement et la santé publique sont maintenant une préoccupation majeure des pouvoirs publics, mais Monsieur Karl OLIVE ne veut pas le voir et ne sait pas comment régler l’asphyxie progressive de notre région, asphyxie due à des décisions inadaptées depuis tant d’années. L’A104 représente, pour lui, une solution toute faite ! 

Ce qui déplaît à Monsieur Karl OLIVE, c’est que la mobilisation des populations rassemblées derrière le CO.P.R.A. 184 est massive et ininterrompue depuis de nombreuses années. Cette mobilisation bloque sur l’obstination des décideurs à ne pas prendre en considération l’avis de ces populations, ce qui ne peut conduire qu’à une néfaste radicalisation. 

Si le CO.P.R.A. 184 est bien conscient des difficultés de circulation à travers Poissy relatives au trafic nord-ouest-sud (vers A13), rendons à César ce qui lui appartient, ou à ses prédécesseurs : 

 ➢ Il y a plus de 30 ans, pour soulager le centre-ville de Poissy, une rocade était envisagée, en utilisant la « route stratégique » située en lisière de la Forêt de Saint-Germain et du Parc des Charmilles, à Poissy, pour relier Conflans-Ste-Honorine et Achères à Chambourcy (A13). Ce projet fut catégoriquement refusé, à l’époque, car il aurait impacté la résidence « Les clefs de la Forêt », alors qu’il aurait été très facile de la protéger totalement par un souterrain. Mais aujourd’hui, avec le Projet A104, c’est plus de 300 000 habitants des villes traversées qui seraient atteints, de plein fouet, dans leur environnement et, beaucoup plus grave, dans leur santé (Les effets de la pollution sur la santé sont régulièrement dénoncés par les experts qualifiés, nationaux et internationaux : OMS, GIEC, CNRS, Airparif…). 

➢ Lorsque le site Peugeot a mis en place, sans coup férir, sa politique des flux tendus, pour économiser une grande partie de sa gestion des stocks en usine, il a chargé aussitôt, par des centaines de camions supplémentaires, chaque jour, la RN184 qui n’a pu le supporter et cela a conduit à l’impasse d’aujourd’hui. 

➢ Quand la ville de Poissy urbanise à outrance son territoire par des milliers de logements (sans doute nécessaires, mais pourquoi non répartis sur l’ensemble du secteur ?) sur une voirie non calibrée pour cela, il faut avoir une sacrée audace pour constater que cela va dégénérer et qu’il faudra trouver, à postériori, une solution sur le territoire des communes voisines. Cependant, déplacer le problème sur ces communes ne serait PAS UNE SOLUTION ACCEPTABLE. 

Ce qui agace Monsieur Karl OLIVE qui « ne veut pas rester les bras croisés » (pour reprendre son expression), c’est que les habitants concernés, depuis 26 ans maintenant et cela sans interruption, ne sont jamais restés les bras croisés, conduisant 3 Premiers Ministres (M. BÉRÉGOVOY en 1993, M. BALLADUR en 1995 et M. JOSPIN en 1997) à l’annulation du dit projet A104.  De plus, les nombreux arguments recevables du CO.P.R.A. 184. ont conduit la Commission Mobilité 21, dans son rapport de 2013, à reporter le projet A104 à l’échéance 2030 vu le « caractère extrêmement controversé du projet en raison de la présence de milieux sensibles et de son coût élevé » (Cf. le rapport de cette commission). 

Actuellement, l’exaspération de Monsieur Karl OLIVE augmente car nombre de Maires prennent conscience, de plus en plus, du DANGER d’un tel projet et s’opposent au passage de l’A104 à travers leurs villes (Coût estimé en 2006 à 3,2 milliards d’euros mais coût nettement supérieur en 2017, pour seulement 22 km, sans réelles protections des populations). C’est le cas de PIERRELAYE, d’HERBLAY, d’ERAGNY, de CONFLANS-Ste-HONORINE et d’ORGEVAL, comme c’était le cas, il y a quelques années, pour les villes épargnées, grâce à la MOBILISATION CONJOINTE du CO.P.R.A. 184 et des ELUS, pour les villes de NEUVILLE-sur-OISE, MAURECOURT, ANDRESY et CHANTELOUP-LES-VIGNES. 

Par ailleurs, le CO.P.R.A. 184 constate, avec intérêt, que Monsieur Karl OLIVE développe les transports collectifs dans sa ville. Cela constitue la SEULE SOLUTION à la résolution de la congestion que nous connaissons, car il est démontré maintenant que la multiplication des routes ne fait qu’amplifier le problème, en servant « d’aspirateur à voitures », et que seule, l’augmentation de l’offre de transports collectifs modernes et en sites propres est réaliste et efficace. 

D’autre part, le CO.P.R.A. 184 se permet de rappeler que ni le Projet A104 par le tracé vert, ni le pont entre Achères et Carrières ne régleront les problèmes actuels de circulation, bien au contraire, puisque toutes les études montrent que dans ces deux cas, le pont de Poissy sera alors encore plus saturé qu’actuellement. Voilà la vérité ! 

Au prolongement du RER E et du TRAM 13 EXPRESS (encore mieux, s’il est projeté jusqu’à Cergy), ajoutons donc, dans notre secteur, le transport de fret ferré et fluvial et, de plus, mettons en place un rattrapage conséquent des transports collectifs performants, en sites propres. Nous verrons alors, dans cette zone, qui est la grande perdante des projets de créations de nouvelles lignes liées aux J.O. et au Grand Paris, que la situation s’améliorera de manière très significative. 

 Cela sera bien plus utile que d’ajouter, à une situation déjà dégradée, 120 000 véhicules par jour - dont 25% de poids lourds - dans nos villes, car, il faut bien le rappeler, la construction de l’A104 apportera, dans le secteur, un flux supplémentaire de trafic de passage « grande distance » qui n’a rien à faire en pleine agglomération. 

Conclusion

 Quand la situation semble bloquée, on établit une véritable concertation sincère, honnête, transparente et crédible, avec les victimes potentielles que nous représentons, afin de trouver un nécessaire compromis, toute autre approche ne pouvant conduire qu’à un rapport de force préjudiciable. 

Monsieur Karl OLIVE étant « Contre le Tracé vert A104 », nous attendons ses solutions HORS ZONES URBANISEES et nous sommes prêts à éclairer sa réflexion. 

Le Bureau Exécutif du Collectif CO.P.R.A. 184 Le 01/12/2017 

 

Outre à Monsieur Karl Olive en tant que Maire de Poissy et Vice-président du Conseil départemental des Yvelines, ce communiqué a été adressé ce jour avec les communiqués du Maire de Conflans-Sainte-Honorine et du Maire de Poissy :

  • Aux différents organes de presse avec lesquels nous sommes habituellement en relation.
  • Aux Maires.
  • Aux Conseillers départementaux des Yvelines.
  • A la Présidente de la Région IdF et à son vice-président chargé des Transports.
  • Au Conseil d'orientation des Infrastructures (Assises de la mobilité).
  • Aux associations locales.
  • Aux associations régionales FNE-IdF, FNE, FNE-Val d'Oise.
  • A l'Association des Usagers des Transports (AUT)

Ce communiqué de presse du CO.P.R.A. 184 est ajouté en fichier attaché à cette publication.

 

Pour terminer, nous publions ci-dessous quelques photographies de l'AGO 2017 en attendant de publier un résumé de son déroulement.

Ouverture de l'AGO 2017
AGO 2017
AGO 2017
AGO 2017
AGO 2017
AGO 2017
AGO 2017