L'A104 dans le Courrier des Yvelines du 18 janvier 2012

Rubriques: 

Quatre articles traitent du projet A 104 dans le Courrier des Yvelines du 18 janvier 2012.

Déclaration de Jean Marie TETARTConseiller Général du canton de Houdan, 7ème Vice-Président Délégué aux déplacements, à la programmation routière, aux travaux routiers, à la gestion et à l’exploitation de la route, aux transports et aux circulations douces et à la coopération décentralisée :

 

Courrier des Yvelines du mercredi 18 janvier 2012

 

La position du CO.P.R.A. 184 : l'Etat n'a pas annoncé sa décision à ce jour. Le tracé "Vert" décidé en octobre 2006 par le ministre D. PERBEN serait tout aussi inacceptable, qu'il soit réalisé dans sa totalité ou limité à Achères, car prévu en pleines zones urbanisées.

 

Cérémonie des voeux du Maire d'Achères :

Courrier des Yvelines du mercredi 18 janvier 2012

"Un port sans autoroute pour le desservir : hors de question". "Ce que nous voulons, c'est un boulevard urbain relié à ce port".

Le CO.P.R.A. 184 s' interroge et demandera des éclaircissements sur ces propos, le Maire d'Achères ayant dit jusqu'alors, qu'il était opposé au projet A 104 avec le tracé en zones urbanisées tel que défini par D. PERBEN.

 

Cérémonie des voeux du Maire de Conflans-Sainte-Honorine :

Courrier des Yvelines du mercredi 18 janvier 2012

Une délégation du CO.P.R.A. 184 tractait effectivement à la porte des voeux du Maire de Conflans-Sainte-Honorine, comme nous l'avons fait dans plusieurs villes du Val d'Oise et des Yvelines, pour expliquer pourquoi nous combattons depuis vingt ans le projet de "Prolongement de la Francilienne A 104". (Voir l'article publié le 10 janvier 2012)

Si le Ministre des Transports a effectivement confirmé par courrier au maire de Conflans-Sainte-Honorine qu'un passage en sous fluvial sous la Seine serait réalisé, le CO.P.R.A. 184 ne saurait se contenter d'une protection très partielle car il défend les intérêts de l'ensemble des populations qui seraient impactées par le projet A104, de Méry-sur-Oise à Poissy - Orgeval.

 

A 104 et liaison RD 30 / RD 190 sont des projets liés.

 

Courrier des Yvelines du mercredi 18 janvier 2012

Le projet A 104 est conduit par l'Etat, le projet de liaison RD 30 / RD 190 est conduit par le Conseil Général des Yvelines. Ces deux projets sont "compatibles", selon les propos que nous avons entendus du Directeur des routes, lors d'un rendez-vous que nous avons eu au Conseil Général des Yvelines (Pour l'A104, franchissement de la Seine et de l'Ile de la Dérivation en sous fluvial entre Achères et Carrières-sous-Poissy. Pour le projet RD 30 / RD 190, franchissement de la Seine et de l'Ile de la Dérivation par le pont dit "de la Dérivation" ou "pont d'Achères".)

Le bon sens avait conduit à envisager un ouvrage commun en sous fluvial pour ces deux projets.

Devant l'incertitude du projet A 104, le Conseil Général des Yvelines a décidé de soumettre le projet de liaison RD 30 / RD 190 à enquête préalable à la D.U.P. en janvier 2012.

Pourquoi le CO.P.R.A. 184 intervient-il dans ce dossier ? En voici les raisons :

- le "tracé vert" de l’A104 entre Méry-sur-Oise est inacceptable car prévu en zones urbanisées,
- avec les hypothèses d'un tronçon A104 limité à Achères qui font l'actualité sans être confirmées par l'Etat, le pont d’Achères de la liaison RD 30 / RD 190 servirait à écouler le trafic de l’A104 qui déboucherait à Achères, ce qui est inacceptable,
- le projet de liaison RD 30 / RD 190 ne serait acceptable que pour autant qu’il ne servirait qu’à la circulation locale. La remise à plat du projet A104 pour étudier un tracé d'autoroute en zones non urbanisées est un préalable indispensable avant le développement du projet départemental de liaison RD30 / RD 190.
Nous considérons à ce titre que l'enquête publique relative au dossier de laison RD 30 / RD 190 est prématurée. Le Comité de ville CO.P.R.A. 184 de Carrières-sous-Poissy est partenaire de l'action menée par d'autres associations lors de l'enquête publique en cours. Nous y reviendrons dans un futur article.