2012 : Le CO.P.R.A. 184 et le questionnement des candidats aux élections.

Rubriques: 

Lors de cette année 2012, les électeurs sont amenés à voter les 22 avril et 06 mai pour élire le Président de la République, puis les 10  et 17 juin  pour élire leurs Députés.

Comme par le passé, le CO.P.R.A. 184 a questionné les principaux candidats à l'élection présidentielle. Il l'a fait dès la fin du mois de janvier 2012, en leur adressant à chacun un courrier nominatif recommandé avec accusé de réception et un courriel accompagnés de la « Résolution du CO.P.R.A. 184 » (document mis en pièce jointe).

D'autre part, en février et en mars, nous avons procédé à plusieurs relances téléphoniques et par courriels et nous avons également adressé nos documents  à certains élus, à des fins de soutien vis-à-vis de notre demande.

Force est de constater que si pour certains, nous n'avons pas encore reçu de réponse, pour les autres nous avons tout au plus  reçu une réponse de leur entourage politique, réponse, qui ne se veut pas être un engagement ferme par rapport à « ne pas réaliser » ou « réaliser » le projet A 104  tel qu'il est défini actuellement.

Jugeant que le projet A 104 est perçu, par les candidats, comme  un projet d'envergure locale sur les départements du Val d'Oise et des Yvelines, plus que comme un projet d'envergure nationale, le Bureau Exécutif du CO.P.R.A. 184 a alors décidé de ne pas émettre de tract pour l'élection présidentielle, mais de s'investir plus spécialement dans le questionnement des candidats à la députation.

Nos députés sont en principe des « gens de terrain ». Ils se doivent donc d'être très proches des préoccupations des habitants de leur circonscription en défendant leurs intérêts, surtout lorsqu'une infrastructure telle l'A104 risque de bouleverser complètement et de manière irréversible leur vie quotidienne, leur environnement, leur santé et celle de leurs enfants.