Lettre ouverte au maire d'Andrésy - Projet d'autoroute A104 - Appel à la solidarité

Rubriques: 

Monsieur le Maire,

Nous prenons connaissance depuis quelque temps, avec stupéfaction, de vos prises de position répétées pour la réalisation aussi vite que possible, de l'autoroute A104 à travers le tracé vert retenu, en 2006, par Monsieur Dominique PERBEN.

Comme vous le savez, ce tracé n'est pas acceptable car il touche toujours de plein fouet les  populations de Pierrelaye, Herblay, Eragny, Conflans Sainte Honorine, Achères, Carrières sous Poissy, Poissy et Orgeval.

Nous vous rappelons, si besoin en était, que 70% de ce tracé vert correspond au tracé rouge que vous combattiez, à nos côtés, notamment lors du débat public de mars à juillet 2006.

Si nous pouvons nous féliciter d'avoir pu épargner, grâce à notre combat de 19 ans et aux soutiens des maires concernés, les communes de Neuville, Jouy le Moutier, Maurecourt, Andrésy et Chanteloup les Vignes, le combat n'est pas terminé pour autant.

Vous ne pouvez pas, au nom d'un développement économique, réclamer pour les autres villes ce que vous refusiez pour la vôtre, à juste titre.

Toutefois, si l'autoroute ne traverse plus Andrésy, le projet reste néanmoins très présent en limite communale avec Carrières sous Poissy. Avec les vents dominants, la ville d'Andrésy serait tout autant polluée par les gaz d'échappement et les particules fines, particulièrement le nouveau collège, le terrain de sport et de nombreux quartiers dont les bords de Seine.

Vous connaissez parfaitement l'ampleur du désastre pour notre environnement et notre santé d'un tel projet en plein milieu de nos villes. Ce projet d'autoroute servira au contournement de la région parisienne pour un trafic international, national et régional au détriment des populations locales qui en subiront tous les effets notamment par le cul de sac d'Orgeval.

Aussi par la présente, nous vous appelons à la solidarité et vous demandons d'agir pour sauver également les autres communes, en recherchant des solutions en accord avec la loi « Grenelle Environnement 1 » votée par l'Assemblée Nationale le 21 octobre 2008, notamment dans ses volets « Transports et Prévention des risques pour l'Environnement et la Santé ».

 

Par avance nous vous en remercions et vous prions d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos respectueuses salutations.

 

Lettre délibérée et votée à l'unanimité

Par le Bureau Exécutif du CO.P.R.A. 184

Le 18 janvier 2010.