Le bruit routier: une source identifiée de dangers pour la santé

Rubriques: 

Nous sommes nombreux a penser que l'excès de bruit, constitue un préjudice à la qualité de vie et à la santé des personnes. Il est avéré que celui-ci a non seulement des effets sur les organes de l'audition, mais aussi sur l'organisme en général, et notamment avec des troubles du sommeil ou du comportement. Or, le 26 septembre 2007, la région Ile-de-France a rendu publique une étude s'intéressant au bruit urbain et à la santé. Son objectif : détecter l'existence de liens statistiques entre bruit, gêne sonore et santé en Ile-de-France de façon à établir leur caractère significatif ou non significatif et à identifier les indicateurs pertinents qu'il serait nécessaire de recueillir en continu dans la perspective d'un suivi dans la durée des liens entre bruit et santé en Ile-de-France.

Menée en 2005 par 80 médecins généralistes auprès de quelques 4.400 patients répartis sur 30 communes franciliennes sélectionnées en fonction de leur niveau d'exposition au bruit, l'étude a mis en évidence que l'exposition au bruit urbain, routier, ferroviaire et aérien s'accompagnait d'hypertension artérielle chez les hommes, de troubles du sommeil, d'hospitalisations et arrêts de travail ainsi que des états anxieux et une augmentation de consommation de médicaments pour les 2 sexes. Cette recherche a tenu compte des effets des nombreux autres agents stresseurs (horaires ou conditions de travail pénibles, difficultés sociales, professionnelles ou familiales, etc.).

Chez les femmes de 40 à 69 ans les hospitalisations sont 4 fois plus fréquentes quand le domicile est soumis à un bruit routier diurne supérieur à 65dB(A) et la prise d'anxiolytiques ou d'antidépresseurs est 10 fois plus fréquente en cas de résidence à proximité d'un point noir ferroviaire. les troubles de l’appétit sont 3 fois plus fréquents quand le bruit routier diurne au domicile dépasse 65 dB(A)

Chez les hommes de 40 à 69 ans, des troubles du sommeil sont observés 2 fois plus souvent quand leur domicile est exposé à des bruits routiers supérieurs à 65 dB(A) et les troubles du sommeil sont 1,6 fois plus fréquents quand le bruit routier nocturne à leur domicile dépasse 60dB(A).

Chez les hommes de 70 ans et plus, la consommation d’antidépresseurs est 5 fois plus fréquente quand le bruit routier diurne au domicile dépasse 75 dB(A)

Chez les patients habitant des domiciles très exposés au bruit (bruit routier égal ou supérieur à 65dB, survol par des avions passant à moins de 2000 mètres d’altitude, proximité d’un « point noir ferroviaire »), certains problèmes de santé sont plus fréquents chez les adultes jeunes (âgés de 15 à 39 ans) : troubles de la tension artérielle et problèmes de santé en général, plus grand nombre de médicaments prescrit chez les adultes âgés de 40 à 69 ans.

 

 

Sources: Actu-environnement et étude ''Bruit et Santé rapport final 15 juillet 2007'' Open Rome.


liens:

http://www.iledefrance.fr/uploads/tx_base/Bruit_et_Sante_en_IDF__2007.pdf

http://www.bruitparif.fr/cms/index.php?id=26