Dimanche 15 octobre 2017 : le CO.P.R.A. 184 participe à la manifestation contre la déviation de la RD154 de Verneuil-Vernouillet

Rubriques: 

Le dimanche 15 octobre 2017, de 10h30 à 12h00, le CO.P.R.A. 184 a répondu favorablement à l’appel à manifester « contre la déviation de Verneuil-Vernouillet » lancé par les deux associations locales « ADIV-Environnement » et « Bien vivre à Vernouillet » en étant présent, sous la forme d’une délégation munie de deux calicots.

Le CO.P.R.A. 184 à la manifestation du 15 octobre 2017

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

Les deux groupes de manifestants partis, l’un du collège Emile Zola de Vernouillet et l’autre, du stade Pierre de Coubertin de Verneuil, se sont rejoints sur la grande pelouse située à l’angle de la rue des Vignes et de l’avenue Alexis de Tocqueville, à Verneuil (Plus de 200 personnes, au total).

Manifestation du 13 octobre 2017

Manifestation du 13 octobre 2017

Bien que l’objectif de cette manifestation ne semble pas, à première vue, pour un néophyte, directement lié au projet A104, il en est en fait très proche, étant donné que cette déviation pourrait constituer l’un des maillons du « Prolongement de la Francilienne » ou « chaînon manquant ».

En effet, si le gouvernement décidait de ne pas réaliser le projet A104 sur le tracé vert, à cause de son coût élevé, la liaison entre le « pont d’Achères », le « pont de Triel » (avec réalisation de la Liaison RD-30 / RD-190) et cette « Déviation de Verneuil-Vernouillet » pourrait constituer un nouvel axe routier sur lequel s’engagerait le flux de circulation venant de Conflans et du Val d’Oise, depuis le nord, et également le flux venant du sud et de l’ouest (Les Mureaux, Orgeval, Poissy).

Cela constituerait en fait une « A104 Bis » (que nous dénonçons depuis de nombreuses années) qui n’aurait pas le nom d’autoroute, donc pas les infrastructures nécessaires pour protéger les populations, mais qui drainerait, cependant, dans notre secteur, un flux de circulation important car il jouerait le rôle « d’aspirateur à voitures » en apportant des nuisances irréversibles vis-à-vis de l’ENVIRONNEMENT et de la SANTÉ.

En s’associant à cet événement, le CO.P.R.A. 184 souhaitait dénoncer le « SAUCISSONNAGE » des projets… Un pont par ci… Un morceau de route par là… On relie les deux… Et on a une nouvelle infrastructure qui n’a pas le nom d’une autoroute, qui n’a pas le statut d’une autoroute, qui n’a donc pas les protections nécessaires vis-à-vis des habitants… Mais qui, au final, ne change presque rien, vis-à-vis du projet initial, puisque les nuisances sont toujours là… Et ces nuisances pourraient même été multipliées par 10, voire bien davantage, puisqu’il manquerait toutes les PROTECTIONS inhérentes à toutes voies à grande circulation en milieu URBAIN dense !


Le CO.P.R.A. 184 dit NON au Tracé vert A104 en zones urbanisée

et

NON au "saucissonnage" des projets qui reviendrait à créer une "A104 Bis"