Élection du Bureau Exécutif du CO.P.R.A. 184 pour l'exercice 2018-2019

Rubriques: 

Le 07 décembre 2018, les Administrateurs du CO.P.R.A.184 élus lors de l'Assemblée Générale Ordinaire du 23 novembre 2018 se sont réunis à Carrières-sous-Poissy en Conseil d'Administration pour élire le Bureau Exécutif de l'exercice 2018-2019.

Sont élus :

Fonction

Prénom et Nom

Présidente Christiane PARAVY

Porte-parole

Laurent LANTOINE

Secrétaire Marc-Noël VANDAMME
Trésorier Freddy BEE
Secrétaire adjoint Dominique ROUSSEL

Trésorier Adjoint

Thierry SIFFELET

Vice-président, Président du Comité de Ville

de PIERRELAYE

Bernard LEBLANC

Vice-président, Président du Comité de Ville

d'HERBLAY

Dominique ROUSSEL

Vice-président, Président du Comité de Ville

d'ÉRAGNY-sur-OISE

Daniel JEUFFRAULT

Vice-président, Président du Comité de Ville

de NEUVILLE-sur-OISE

Pascal CHIVÉ

Vice-président, Président du Comité de Ville

de CONFLANS-SAINTE-HONORINE

Henri TAMBUTTÉ

Vice-président, Président du Comité de Ville

de MAURECOURT

Thierry BOUCHERON

Vice-président, Président du Comité de Ville

d'ANDRÉSY

Marc-Noël VANDAMME

Vice-président, Président du Comité de Ville

de CHANTELOUP-les-VIGNES

Claude LOISEAU

Vice-président, Président du Comité de Ville

d'ACHÈRES

Thierry ROBIN

Vice-président, Président du Comité de Ville

de CARRIÈRES-sous-POISSY

Yannick PICHAUD

Vice-président, Président du Comité de Ville

de POISSY 

Luc LEVASSEUR

Vice-président, Président du Comité de Ville

d'ORGEVAL

Claude BOITEAU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour mémoire, rappelons que  MFrédéric LOISELEUX et M. Jean-Guy PATITUCCI ont été élus Contrôleurs aux Comptes lors de notre dernière Assemblée Générale Ordinaire du 23 Novembre 2018 à Maurecourt.

D'autre part, Victor BLOT, administrateur de Conflans-Sainte-Honorine, qui a créé le collectif CO.P.R.A. 184 en 1991, a depuis le Conseil d'Administration de décembre 2013, le titre de  "Porte - parole honoraire et fondateur du CO.P.R.A. 184".

 

Conformément à la Motion d'Action votée lors de l'Assemblée Générale Ordinaire, nous mènerons toutes les actions nécessaires pour

contrer ce projet de Prolongement de la Francilienne (A104) en pleines zones urbanisées, d'une part lors de nos rendez-vous avec les Élus et

 Autorités, d'autre part lors de la phase décisive d'enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique si l'État décidait de la mettre en place.

 

Le rapport du Conseil d'orientation des Infrastructures piloté par Philippe Duron, proposait de ne pas prévoir une réalisation du projet de Prolongement de la francilienne avant 2038 et d'en réexaminer l'opportunité d'ici 2030.
 
Nous étions dans l'attente de savoir ce qui serait repris dans le projet de loi sur les mobilités (LOM) 
 
Le projet de loi présenté au Conseil des Ministres le 26 novembre 2018 par Mme Elisabeth Borne, Ministre des Transports, définit 4 objectifs :
  • Sortir de la dépendance automobile.
  • Accélérer la croissance des nouvelles mobilités.
  • Réussir la transition écologique.
  • Programmer les investissements dans les infrastructures de Transport. Il est notamment précisé pour ce quatrième objectif :
    "13,4 milliards d’euros sont prévus pour les investissements dans les infrastructures de transport pour la période 2018-2022 et 14,3 milliards d’euros pour la période 2023-2027. Ils seront consacrés notamment à l’entretien et la modernisation des réseaux routiers, ferroviaires et fluviaux, la désaturation des grands noeuds ferroviaires et le désenclavement routier des villes moyennes et des territoires ruraux."

Il semblerait que la Loi LOM parle beaucoup des sujets dans l'air du temps et peu de la priorisation des projets d'infrastructures routières évoquée dans le rapport Duron.

Alors méfiance ! le projet A104 pourrait refaire surface plus vite que prévu :

  • A cause de certaines personnalités qui continuent à exiger le Prolongement de la Francilienne.

  • A cause de certains projets d'infrastructures à venir, pour lesquels le Prolongement de la Francilienne serait un préalable (exemple extension de l'aéroport de Roissy CDG).

Nous serons particulièrement vigilants pour défendre la position du CO.P.R.A. 184 et de ses mandants :

 

PAS D'AUTOROUTE A104 EN ZONES URBANISÉES !