Communiqué de presse concernant l'aménagement de la boucle de Chanteloup

Communiqué de presse du Mardi 19 novembre 2019

 

Aménagement de la plaine de Chanteloup-les-Vignes /Carrières-sous-Poissy : les associations déposent leur projet auprès de l’EPAMSA.

 

STOP au TOUT-ROUTIER. OUI au développement RESPECTUEUX des HABITANTS et FAIT pour EUX, VERTUEUX pour NOTRE ENVIRONNEMENT et NOS RESSOURCES.

 

Le collectif d’associations Alternatives en Vallée de Seine a choisi de répondre à l’appel à projet de l’EPAMSA (Établissement Public du Mantois Seine Aval), lancé le 1eroctobre dernier. L’objectif est de faire émerger sur la Boucle de Chanteloup un projet d’ensemble intégrant trois facteurs : économique, paysager et environnemental.

Malgré un délai très court, le collectif Alternatives en Vallée de Seine a déposé un dossier innovant. Il est constitué d’un assemblage cohérent d’idées afin d’assurer un développement économique, d’améliorer et de préserver l’environnement tout en développant l’emploi et les ressources locales.

Cet appel à manifestation d’intérêt d’initiatives privées fait suite au choix de la Communauté urbaine GPS&O de confier à l’EPAMSA le dossier ultra-sensible de la « mer des déchets » sur la plaine de Carrières-sous-Poissy, Chanteloup-les-Vignes et Triel-sur-Seine.

Les concepts que le collectif propose apportent des réponses alternatives, intégrant les acteurs économiques déjà en place et suscitant de nouvelles pistes auxquelles répondront certainement favorablement certains acteurs privés.

Il faut garder en tête que l’urgence est de dépolluer les 38000 m³de déchets du bâtiment, répartis surplus de 47 ha, constitués de matériaux dangereux qui exposent les populations riveraines et l’environnement à de graves atteintes pour la santé. La question de la pollution des sols qui résulte des épandages des eaux usées de la ville de Paris (SIAAP)sur l’ensemble des 330ha de la plaine constitue l’un des enjeux les plus importants, si ce n’est le plus important, de l’aménagement de cette friche agricole.

Nous apportons, dans ce dossier, des idées fortes tout à fait réalisables, qui amélioreront le territoire en le protégeant et en le valorisant. Les aspects de dépollution, de développement économique durable, de production d’énergie locale et la création d’un puissant axe vert reliant la Seine au massif de l’Hautil sont traités, illustrés et ainsi proposés aux opérateurs.

Habituées à ce que les projets soient conduits sans véritable concertation préalable, nos associations ont répondu à cet appel à idées afin de démontrer qu’il est possible de sortir des vieux carcans d’aménagement dans lesquels élus du territoire et aménageurs nous ont jusqu’alors enfermés.

Nos associations sont souvent stigmatisées et on leur reproche d’être opposées à tous les projets. Notre démarche démontre, au contraire, que nous savons être force de proposition. Lorsque nous nous opposons à des projets, c’est parce qu’ils sont mauvais pour les habitants et reposent sur des modèles d’aménagement des années 70 qui ne répondent évidemment plus du tout aux enjeux pourtant cruciaux, de notre époque.

Nous avons une expertise fine du territoire ainsi que de ses besoins et notre Collectif qui regroupe une trentaine d’associations DÉFEND L’INTÉRÊT GÉNÉRAL.

Ainsi, nous souhaitons être étroitement associés au processus collaboratif et réitératif proposé dans cet appel à manifestation d’intérêt par l’EPAMSA.

Nous disons STOP au TOUT-ROUTIER, STOP à cette politique d’urbanisation qui ne résout rien et nous oblige, STOP aux stratégies d’aménagement qui envoient les habitants dans le mur, sans perspectives d’avenir !

Nous voulons un développement respectueux des habitants et fait pour eux, vertueux pour notre environnement et nos ressources.

Nos associations sont disponibles pour toute demande d’interview.

voir dossier en fichiers attachés :