A104 et Liaison RD 30 / RD 190 : le piège

Rubriques: 

Le CO.P.R.A. 184 juge que le projet Départemental de Liaison RD 30 / RD 190 est prématuré si le projet d'Etat de Prolongement de la Francilienne A 104 n'est pas remis à plat.

Pourquoi ? Nous l'expliquons dans cet article.

 

Enquêtes publiques RD 30 / RD 190 / pont d'Achères

du 2 janvier au 15 février 2012

Non au saucissonnage des dossiers

 

Les enquêtes publiques RD 30 / RD 190 / pont d'Achères battent leur plein depuis le 2 janvier : les populations sont consultées par le Conseil Général des Yvelines sur la mise en 2 x 2 voies de 6 km de routes départementales et la création d'un pont entre Achères et Carrières sous Poissy.

 

Les registres sont abondamment remplis dans les 5 communes où ils sont disponibles (Achères, Carrières sous Poissy, Chanteloup les Vignes, Poissy et Triel sur Seine).

 

11 associations ont constitué un collectif pour développer cette mobilisation :

-          mise à disposition de leur réseau (adhérents et sympathisants) d'une « boite à outils » régulièrement enrichie d'arguments à utiliser pour les registres (Voir en fin d'article le fichier attaché de la "boite à outils").

-          tenue d'une réunion publique le 20 janvier à Carrières sous Poissy : 70 participants ont échangé sur ce projet en présence d'élus et de la presse (Courrier des Yvelines, Journal des 2 Rives, Parisien).

La presse locale s'est faite l'écho de cette réunion publique :

Le Courrier des Yvelines :

Courrier des Yvelines du 25 janvier 2012

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Le Journal des deux rives :

 

Le Journal des 2 Rives 21 janvier 2012

Cliquer sur l'image ci-dessus pour accéder à l'article complet du Journal des deux rives


-          prolongation des enquêtes à leur demande par le commissaire enquêteur de 2 semaines jusqu'au 15 février (Voir en fin d'article le fichier attaché de l'Arrêté de prolongation de l'enquête au 15 février inclus)

-          élargissement de l'intérêt au-delà des 5 communes, puisque le projet concerne directement Andrésy (proximité du pont d'Achères) ainsi que les communes en aval du pont de Triel (impact d'un trafic en croissance notamment en liaison avec l'A 104).

 

Le prolongement de l'A 104 pèse de tout son poids sur le projet départemental, même s'il est quasiment absent du dossier du Conseil Général.

-          le tracé et le trafic de l'A 104 structurent nécessairement l'écoulement sur les voies départementales en aval d'Achères, spécialement si la réalisation de l'A 104 s'arrêtait, dans un premier temps, au Port Seine-Métropole à Achères.

-          l'absence de décision concrète de l'État sur l'A 104 et le fort développement de l'urbanisation et des activités dans la boucle de Chanteloup incitent le Conseil Général à précipiter le projet du pont d'Achères dans un brouillard absolu : coexistence d'un pont (départemental) et d'un sous fluvial (A 104) au nord de l'île de la Dérivation à Carrières sous Poissy pour quels trafics différenciés ?

-          le piège d'un trafic autoroutier sur des voies départementales détournées de leur vocation de desserte locale et rapidement congestionnées : un « aspirateur à trafic » vers le RD 154 qui déplace les embouteillages effectivement vers l'aval.

 

Le saucissonnage dans la présentation de dossiers successifs ne change rien à l'affaire : un massacre écologique en zones urbanisées, une opposition de plus en plus vive des populations impactées. Rendre lisses des dossiers découpés en petits morceaux  ne suscite pas plus d'adhésion.

 

Le CO.P.R.A. 184 juge cette enquête publique de la Liaison RD 30 / RD 190 prématurée :

-          Nous avons demandé une remise à plat du projet A104 pour que l'Etat étudie un tracé en zones non urbanisées.

-          Nous confirmons notre position, à savoir qu'une réalisation partielle du projet A104 limitée à Achères est tout aussi inacceptable qu'une réalisation du tracé vert A104 dans sa totalité de Méry-sur-Oise à Poissy-Orgeval.

-          Nous attendons toujours la réponse de N. KOSCIUSKO-MORIZET, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, à notre demande de remise à plat du projet A104.

-          Dans cette attente, nous encourageons les populations des villes concernées par le projet Départemental de Liaison RD 30 / RD 190, à manifester leur désapprobation de ce projet auprès du commissaire enquêteur .

Chacun pourra exprimer son désaccord sur les registres déposés en mairie, en s'inspirant de l'argumentaire de la "boite à outils"  mise à disposition par le collectif des 11 associations qui s'opposent à ce projet. (Voir fichier attaché en fin d'article)