Assises Nationales de la Mobilité : le CO.P.R.A. 184 vous invite à contribuer pour réinventer la mobilité

Rubriques: 

Les Assises de la mobilité ont été lancées par le gouvernement, le 19 septembre dernier. Pendant trois mois, jusqu’à la mi-décembre 2017, tous les citoyens sont invités à réfléchir à l’évolution des transports, d’ici 2030.

 

Ces Assises aboutiront à la « Loi d’Orientation des mobilités » qui sera présentée au premier trimestre 2018, par le gouvernement.

 

Dans le cadre de ces Assises, le « Conseil d’Orientation des Infrastructures » qui a été mis en place et dont le président est monsieur Philippe DURON (qui fut le président de la Commission Mobilité 21 dont le rapport fut publié en 2013) a pour mission de proposer une programmation des investissements pour les dix prochaines années.

Il aura donc pour mission, en particulier, d’évaluer le degré de priorité à accorder à des infrastructures telles que le projet A104.

 

Vous êtes appelés à contribuer sur la plateforme collaborative, ouverte à cet effet, dans le site internet suivant : https://www.assisesdelamobilite.gouv.fr/

Six thèmes relatifs aux mobilités sont proposés :

·         Mobilités plus propres : réduire notre empreinte environnementale :

Les transports génèrent des émissions de gaz à effet de serre et des pollutions locales. Nous devons accélérer la transition vers une mobilité plus propre et moins énergivore.

 

·         Mobilités plus connectées : accélérer l'innovation et la révolution numérique :

Nos mobilités sont à la veille d'une révolution. Nous devons soutenir l'innovation, en faisant évoluer le cadre réglementaire et en incitant aux changements de comportements.

 

·         Mobilités plus solidaires : réduire les fractures sociales et territoriales :

Les Français ne sont pas égaux face aux transports. Nous devons imaginer une mobilité plus inclusive, pour tous et dans tous les territoires grâce à de nouvelles offres et coopérations.

 

·         Mobilités plus intermodales : mieux articuler toutes les offres de transport :

L’automobile est le mode de transport dominant, mais nous devons proposer des alternatives, des solutions pertinentes, et les rendre plus accessibles pour favoriser l'intermodalité.

 

·         Mobilités plus sûres : réduire les accidents et les risques :

La sécurité est la première préoccupation des Français en matière de transport. Nous devons continuer de réduire les accidents et de lutter contre toutes les menaces.

 

·         Mobilités plus soutenables : revoir les modèles économiques et la gouvernance :

Il est nécessaire de concilier entretien, développement et gouvernance des infrastructures.

 

Dans le cadre de ces Assises de la mobilité, le CO.P.R.A. 184 vient d’adresser, au Conseil d’Orientation des Infrastructures, un courrier mettant en avant le fait que le projet A104, en pleines zones urbanisées, est une véritable aberration. Ce courrier accompagne un épais dossier avec arguments et propositions (Notre contribution fait référence, notamment, au premier et au quatrième des 6 thèmes proposés).

 

D’autre part, le CO.P.R.A. 184 a demandé à être auditionné par ce Conseil d’Orientation des infrastructures.

 

En proposant des solutions alternatives à l’automobile, nous réduirons le trafic routier et, de ce fait, nous réduirons les pollutions qui y sont associées.

 

Aujourd’hui c’est une aberration de construire des infrastructures routières d’ampleur (« A104 », ou « A104 bis » avec liaison RD30/RD190 et Pont d’Achères) en zones urbanisées : cela coûte cher, cela favorise et amplifie le trafic routier, et donc cela expose les populations de ces zones urbanisées à une pollution mortelle.

 

Soutenez le CO.P.R.A. 184 en apportant votre contribution personnelle sur cette plateforme numérique, en exigeant le retrait du projet A104 et de toute infrastructure routière d’ampleur, en zones urbanisées, sur notre territoire