LOM - Loi d’Orientation des Mobilités - Que penser pour le projet A104

Rubriques: 

Le rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures

Le rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures présidé par Philippe DURON est remis le 1er Février 2018 à la Ministre Elisabeth BORNE en charge des Transports.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/remise-du-rapport-du-conseil-dorientation-des-infrastructures-0

Le rapport complet du COI est consultable à l’adresse :  https://www.ecologiquesolidaire.gouv.fr/sites/default/files/2018.02.01_rapport_coi.pdf

Le rapport qui propose trois scénarios de programmation des projets d’infrastructures ne reprend dans aucun scénario le prolongement de la Francilienne A104.

Il précise : Le Conseil recommande de ne pas prévoir une réalisation du projet de prolongement de l’autoroute A104 avant 2038 quel que soit le scénario considéré et d’en réexaminer l’opportunité d’ici 2030.

⇒ Un rapport qui nous est donc favorable mais le projet A104 n’est pas abandonné.

Le CO.P.R.A. 184 compte bien intensifier son argumentation lors des rendez-vous avec les Autorités et les Élus, pour les convaincre de la nécessité d’étudier les solutions alternatives à l’A104.

Depuis la présentation de ce rapport, le gouvernement élabore la LOM qui doit être présentée en Conseil des Ministres mais cette présentation tarde à intervenir.
Plusieurs dates de présentation ont été annoncées puis repoussées. Aux dernières nouvelles, ce devrait être en novembre.

_______________________________________

Investissements de Transports et priorités du Gouvernement

Septembre 2018, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire publie un dossier de presse

Programmation des Investissements de Transports
Présentation des priorités du Gouvernement.

Ce dossier de presse est consultable à l’adresse :

 https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/2018.09.11_DP_Programmation_investissements_transports.pdf

Dans ce dossier, le Gouvernement mentionne cinq programmes d’investissements prioritaires dont le premier est « Entretenir et moderniser les réseaux nationaux routiers, ferroviaires et fluviaux existants : la première des priorités »

 Voilà qui rejoint notre position qui réclame l’aménagement de l’existant comme la N184 en solution alternative au projet A104.

Cependant, ne nous emballons pas. Nous pouvons lire en conclusion de ce dossier de presse :

« Une nouvelle approche pour la poursuite des grands projets Tout en tenant compte de ces grandes priorités, le Gouvernement ne renonce pas pour autant aux projets de grandes liaisons interurbaines ferroviaires (améliorations d’itinéraires existants, lignes ou sections nouvelles, matériel roulant, etc.), et aux projets de compléments ponctuels du maillage autoroutier (en particulier pour des enjeux de sécurité routière, de désenclavement, et de congestion). »

Le prolongement de la Francilienne A104 entre Méry-sur-Oise et Orgeval nous a bien été présenté comme un projet destiné à résoudre les problèmes de congestion dans l’Ouest Parisien.

 Méfiance, le projet A104 n’est pas mort !

_______________________________________

Budget 2019 du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

24 septembre 2018 : le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire publie un dossier de presse

PROJET DE LOI DES FINANCES 2019
PRESENTATION DU BUDGET DU MTES

 

Ce dossier de presse est consultable à l’adresse :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/2018.09.23_fdr_dp-plfmtes2019_VDEF.pdf

Dans le paragraphe Investir / 6 990 M€ pour la mobilité, nous pouvons lire :

« Le gouvernement est engagé dans une transformation profonde de notre politique de mobilité … Première étape d'une refonte de la programmation des investissements, l'année 2019 est marquée par un effort d’augmentation de plus de 300 M€ pour l'ensemble des transports.
En particulier le gouvernement confirme la priorité à l'entretien et la modernisation des réseaux existants… »

« Le gouvernement confirme la priorité à l'entretien et la modernisation des réseaux existants »

 C’est rassurant mais gardons à l’esprit que le projet A104 n’est toujours pas abandonné.

_______________________________________

Une nouvelle importante :

17 octobre 2018 : la Ministre Elisabeth BORNE enterre le projet autoroutier A45 de Lyon à Saint-Étienne

https://www.francetvinfo.fr/france/auvergne-rhone-alpes/elisabeth-borne-annonce-l-abandon-du-projet-d-a45-entre-lyon-et-saint-etienne_2990841.html#xtor=AL-67-[article

Elisabeth BORNE privilégie « des solutions alternatives routières et ferroviaires »

Tiens donc, n’est-ce pas aussi la position du COPRA qui préconise depuis des années, l’amélioration de la N184 et l’accélération du projet de liaison ferroviaire de Cergy à Saint-Quentin-en-Yvelines ?

 Madame la Ministre en charge des Transports, vous avez pris une sage décision pour l’A45, alors ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Soyez à l’écoute du CO.P.R.A. 184, lequel représente les populations qui seraient sinistrées si le projet A104 était réalisé. Prononcez dès maintenant l’abandon du projet A104 et l’étude des solutions alternatives.

_______________________________________

En conclusion

Nous sommes vigilants et nous suivons le fil d’actualité des Autorités. Peut-être aurons-nous des précisions quant à la LOM si elle est présentée en Conseil des Ministres avant notre Assemblée Générale Publique du vendredi 23 novembre 2018 à Maurecourt. (Une publication relative à l’invitation à participer à cette AG est à suivre)

 

Les mentalités des Autorités et d’une majorité d’Élus concernés semblent évoluer dans le sens de l’amélioration de l’existant.

Sachons rebondir sur cette évolution pour faire valoir les idées de solutions alternatives que nous défendons depuis des années.

NON AU PROJET A104 EN ZONES URBANISÉES

OUI AUX SOLUTIONS ALTERNATIVES

Et n'oublions pas que certains Élus verraient bien le Liaison RD 30 - RD190 (Pont d'Achères) comme une solution alternative au projet A104. C'est ce que nous avons appelé le projet "A104 Bis" que nous refusons.

NON à l'autoroute A104 Bis, par le projet de pont d'Achères et le pont de Triel,

axe qui serait sans aucune protection pour les populations.